TRIVMPH
0 4 minutes 232

La Maison de Champagne Ruinart, réputée pour son innovation constante, a relevé le défi des conditions environnementales changeantes provoquées par la crise climatique. Elle a adapté ses méthodes de vinification pour créer sa première cuvée en 20 ans, le Blanc Singulier.

L’un des défis majeurs auxquels les producteurs de vin sont actuellement confrontés est l’augmentation de l’imprévisibilité des précipitations et des températures, ce qui entraîne souvent des vendanges précoces. Cependant, des pratiques intelligentes ont permis d’atténuer certains de ces effets, voire d’en tirer des avantages. Le maître de chai de Ruinart, Frédéric Panaïotis, a ainsi découvert de nouveaux profils aromatiques jusqu’alors inexplorés, une expérience sensorielle captivante que l’on retrouve dans le Blanc Singulier.

Lire aussi : L’alcool peut être fait à partir de miel. Voici ceux qu’il faut acheter

Cette cuvée inaugurale, qui marque le début d’une série à venir, porte le nom de Blanc Singulier Édition 2018. Elle est composée à 100% de Chardonnay, avec 80% de vins de base issus de la récolte 2018, une année rendue célèbre dans l’industrie pour son hiver humide suivi d’un été chaud et long. Les 20% restants proviennent de vins de réserve d’une « réserve perpétuelle » entamée en 2017.

Dans le cadre de cette série, ce lot de réserve sera constamment enrichi par des assemblages provenant de chaque nouveau Blanc Singulier. La moitié de cette cuvée est vieillie en fûts de chêne, tandis que l’autre moitié repose en cuves d’acier inoxydable. Ruinart poursuit ainsi son expérience novatrice en décidant de prolonger la période de vieillissement en cave à trois ans, tout en ajustant le dosage. L’Édition 2018 est caractérisée par l’absence totale de dosage, offrant ainsi une pure expression du terroir et des conditions climatiques de cette année-là.

TRIVMPH

Chaque édition du Blanc Singulier sera une expression unique des conditions climatiques de son millésime. La cuvée 2018 provient de 20 crus différents, une année marquée par des notes généreuses et miellées. Elle séduit les palais avec ses arômes intenses d’agrumes, d’herbes et d’épices boisées.

Outre sa quête de l’excellence dans la création de vins de Champagne exceptionnels, Ruinart reconnaît également son rôle dans la lutte contre la crise climatique. Des pratiques durables sont ancrées dans l’ADN de cette marque appartenant à LVMH, allant de la préservation de la biodiversité dans ses vignobles aux méthodes de transport et de livraison respectueuses de l’environnement, incluant notamment l’absence totale de transport aérien.

En 2020, Ruinart a déjà fait sensation en lançant son emballage innovant « Second Skin », conçu pour remplacer les traditionnelles boîtes à usage unique pour une seule bouteille. Fabriqué à 99% en papier entièrement recyclable, ce nouvel étui présentait une empreinte carbone 60% plus faible que son prédécesseur, était neuf fois plus léger et réduisait de 90% la quantité de matériaux utilisés et de déchets produits.

Lire aussi : Fumer le cigare, l’art des connaisseurs

La Maison Ruinart, en plus de sa longue histoire de production de Champagne de qualité, reste à la pointe de l’innovation tout en respectant les principes de durabilité, et le Blanc Singulier en est un exemple éclatant. Découvrez cette cuvée exceptionnelle qui marie tradition et modernité, tout en contribuant à la préservation de notre planète.

Laisser un commentaire