Light
Dark

Comment élever des moutons sur une petite surface à des fins lucratives ?

Après avoir cédé la place pendant des décennies à de plus grandes entreprises agricoles, les petites exploitations font leur retour, non seulement pour les cultures mais aussi pour l’élevage d’animaux. Les fermes de petite taille peuvent offrir un espace approprié pour l’élevage rentable de moutons.

La rentabilité peut être un défi, mais avec des moutons productifs et un contrôle étroit des dépenses, un bénéfice est possible. Les moutons produisent des revenus à partir de la vente de viande, de laine et de lait.

Lire aussi : Opportunité – Production agricole au Sud Kivu

La viande de la plus haute qualité est produite par les agneaux, de jeunes moutons âgés de moins d’un an. La plupart des moutons sont tondus une fois par an pour produire de la laine. Le lait de brebis est un produit de spécialité souvent utilisé pour la production de fromage pour faire du pecorino, du roquefort et d’autres fromages de spécialité.

Saisons d’agnelage de printemps et d’automne

La réussite de la commercialisation des produits ovins est essentielle à la rentabilité d’une exploitation ovine et le choix du moment est un facteur déterminant. Le prix de l’agneau est souvent plus élevé au printemps que pendant les autres périodes de l’année. Certains producteurs de moutons programment l’agnelage d’automne pour produire des agneaux de marché au printemps.

Cependant, seules certaines races de moutons, comme les Dorset, les Rambouillet et les Polypay, agnellent à l’automne. La plupart des races donnent naissance à des agneaux à la fin de l’hiver ou au début du printemps, produisant des agneaux de marché pour les ventes d’été ou d’automne. Une bonne connaissance des habitudes d’achat des consommateurs dans votre région vous aidera à déterminer le meilleur moment pour la production d’agneaux.

La rentabilité des jumeaux

Les brebis donnent normalement naissance à un à trois agneaux par an. La plupart des brebis réussissent à élever deux agneaux. Les jumeaux procurent un bénéfice plus important que les agneaux simples. La capacité à produire des jumeaux plutôt que des agneaux simples est partiellement héritée.

Lire aussi : Opportunité – Le marché naissant du cannabis en Afrique

Les brebis qui ont des jumeaux ou des triplés ont tendance à produire plus d’un agneau. Une sélection minutieuse des brebis reproductrices et d’excellents soins aux jeunes animaux sont nécessaires pour réaliser un profit.

Plan de vente et de marketing

Il est essentiel d’avoir un plan de marketing. Les producteurs de moutons vendent les moutons aux enchères ou directement aux abattoirs, aux restaurants ou aux détaillants. Certains producteurs vendent des agneaux sur les marchés fermiers. Les producteurs de moutons qui élèvent des moutons de race pure vendent des animaux reproducteurs à d’autres producteurs.

Un marché est nécessaire pour vendre la laine et le lait de brebis. Explorez le marché des produits biologiques dans votre région. L’élevage de moutons qui peuvent être certifiés biologiques entraîne généralement des dépenses supplémentaires, mais la viande biologique se vend également plus cher.

Embauche de main-d’œuvre supplémentaire

À certaines périodes de l’année, l’élevage de moutons demande beaucoup de travail. Pendant la période d’agnelage, les brebis et les agneaux nouveau-nés doivent être surveillés de près et aidés. Si les moutons consomment du foin, un travail quotidien est nécessaire pour nourrir le foin.

La taille des pattes, la tonte, l’étiquetage des oreilles, la coupe de la queue et d’autres pratiques de gestion nécessitent une main-d’œuvre qualifiée. L’aide de la famille, si elle est disponible, peut être plus économique que l’embauche d’une main-d’œuvre extérieure.

Nourriture et pâturages appropriés pour le pâturage

L’alimentation est l’une des dépenses les plus importantes pour une exploitation d’élevage de moutons. Les pâturages et le foin fournissent la plupart des aliments pour les ruminants. Les petites superficies ne permettent pas de produire de grandes quantités d’aliments. Pour réaliser des bénéfices, il est nécessaire de trouver des sources peu coûteuses de foin de bonne qualité ou de pâturages appropriés pour le pâturage.

Protection contre les prédateurs
Les moutons doivent être protégés des prédateurs. Les coyotes et les chiens errants tuent les moutons non protégés. Les chiens de garde, les clôtures électriques et une surveillance étroite contribuent à assurer la sécurité des moutons. Un bon programme de soins de santé avec les vaccinations nécessaires permet de garder les moutons en bonne santé et productifs.

3 commentaires

    Laisser un commentaire