Light
Dark

Récession économique : Les entrepreneurs comme moteurs du changement

TRIVMPH

D’accord, reconnaissons d’abord l’éléphant dans la pièce : la récession. Il est probable que nous soyons bientôt en récession. C’est frustrant et parfois effrayant d’y penser. Maintenant que nous avons fait abstraction de cela, passons à l’essentiel : vous.

Si vous en êtes là aujourd’hui, c’est grâce à vos choix. Bien sûr, les récessions, les licenciements et les chutes d’actions se sont déjà produits et se produiront encore. Les emplois prennent fin. Les récessions vont et viennent. La vie est ainsi faite, et ce n’est pas toujours facile. Mais ce que vous devez comprendre si vous voulez prospérer alors que tout le monde autour de vous bat de l’aile, c’est que vous avez le choix et que ce sont ces choix qui créent votre réalité.

Lire aussi : Entrepreneuriat : Comment le changement est une invitation à penser différemment

Mel Robbins, auteur de best-sellers internationaux et conférencier motivateur, attire l’attention sur l’état d’esprit de la récession. « C’est peut-être à cause des mots : récession, dépression, effondrement, licenciement. Ce sont des mots très puissants », explique Mel Robbins. « Ils sont très déprimants. Et nous les entendons toute la journée. Ils dominent l’actualité ».

Mais il y a de bonnes nouvelles. Changer d’état d’esprit face à la récession est une question de choix. « Si vous avez le bon état d’esprit, ce que fait le marché n’a tout simplement pas d’importance », affirme M. Robbins.

Attendre que la santé financière du pays s’améliore avant de se concentrer sur la sienne est une folie. C’est vous qui déterminez où vous en êtes dans la vie, et non le gouvernement, le marché boursier ou le patron d’une entreprise qui ne vous appartient pas. Comme le dit Robbins, « Votre état d’esprit contrôle tout ». C’est vous qui avez le pouvoir de changer votre santé financière, et c’est maintenant qu’il faut le faire.

Quelle est la solution ?

Si vous êtes prêt à changer d’état d’esprit et à faire le choix de la prospérité, vous devez examiner les options qui s’offrent à vous. Trouver un autre emploi ? Trouver un investissement sans risque ? Emprunter de l’argent à votre famille ? Aucune de ces solutions ne semble très prometteuse.

En fin de compte, si vous voulez prendre le contrôle de vos revenus en période de récession, vous devez prendre le contrôle de votre source de revenus. Comme l’a dit Jack Welch, gourou des affaires et ancien président-directeur général de General Electric, « Maîtrisez votre destin ou quelqu’un d’autre le fera ». Les personnes qui contrôlent leurs sources de revenus sont des entrepreneurs qui, tout comme vous, ont décidé de ne plus se soustraire à leurs choix financiers et de prendre leur destin en main.

Robert Kiyosaki, auteur à succès de la série de livres Rich Dad Poor Dad, a déclaré que les entrepreneurs qui rompent avec les emplois classiques et créent leurs propres sources de revenus sont les mieux placés pour faire face à une tempête économique. Ils ne dépendent pas d’un patron ou de l’économie pour déterminer leur revenu annuel – ils le déterminent eux-mêmes.

Les statistiques donnent raison à Kiyosaki. Un rapport de 2019 de l’Office of Advocacy de la Small Business Administration des États-Unis a révélé que « la valeur nette médiane des familles de travailleurs indépendants, qui s’élevait à 380 000 dollars en 2019, était plus de quatre fois supérieure à celle des familles de travailleurs (90 000 dollars) ».

Les petites entreprises ne sont pas seulement bénéfiques pour leurs propriétaires, elles font également partie intégrante de leurs communautés et de leurs marchés de l’emploi. Lors d’un événement organisé à la Maison Blanche en février 2021, le président Biden a déclaré : « Les petites entreprises sont les moteurs de notre progrès économique ; elles sont le ciment, le cœur et l’âme de nos communautés. »

TRIVMPH

Lors d’un autre événement en avril 2022, après l’adoption du plan de sauvetage américain, le président Biden a insisté sur les avantages des petites entreprises. « Les petites entreprises représentent généralement plus de 40 % du produit intérieur brut des États-Unis. Elles créent deux tiers des nouveaux emplois. Et elles emploient près de la moitié – presque la moitié – de tous les travailleurs du secteur privé », a-t-il déclaré. « Et aujourd’hui, grâce à la stratégie économique, davantage de petites entreprises sont créées, et les petites entreprises créent plus d’emplois que jamais auparavant.

Alors pourquoi attendre pour tenter sa chance ? Être entrepreneur, surtout à ce moment crucial de notre histoire, n’est pas seulement un choix pour votre prospérité, mais aussi pour celle du pays.

Pourquoi maintenant ?

Mais devenir entrepreneur maintenant n’est-il pas trop risqué ? La vérité est que la création d’une entreprise comporte des risques, quel que soit le moment où l’on franchit le pas. Les conditions qui prévalent en période de récession peuvent même faire de l’entrepreneuriat un pari plus sûr. En fait, selon un article paru dans Republic, « les startups et autres investissements privés ayant un horizon à long terme (cinq à dix ans en moyenne), ils ne sont généralement pas affectés par les hauts et les bas des marchés publics ».

Jetons donc un coup d’œil sur les faits économiques – non pas pour insister sur ce que vous savez déjà, mais pour illustrer le fait que même dans les pires périodes financières, il existe des possibilités de croissance.

Les États-Unis ont connu une récession de décembre 2007 à juin 2009, la plus longue depuis la Seconde Guerre mondiale, dépassant les récessions de 1973-1975, 1981-1982 et 1990-1991.

Les cadres supérieurs, les cadres moyens, les employés administratifs et les ouvriers étaient tous menacés. Même le secteur de la santé, souvent considéré comme une zone sûre, a réduit une partie de ses effectifs. Et les entreprises qui ne supprimaient pas d’emplois réduisaient les avantages sociaux, qu’il s’agisse des fonds de retraite ou de la couverture des soins de santé.

Est-il vraiment judicieux de parier sur un emploi traditionnel lorsque la sécurité de l’emploi appartient si clairement au passé ? L’économiste de renommée mondiale Paul Zane Pilzer a constaté un changement de mentalité radical chez de nombreux travailleurs. Selon lui, la structure de carrière conventionnelle est remplacée par un nouvel état d’esprit entrepreneurial : « La sagesse traditionnelle de la seconde moitié du 20e siècle était la suivante : Allez à l’école, recevez une bonne éducation et allez travailler pour une grande entreprise. L’idée de se mettre à son compte était le plus souvent considérée comme risquée. Admirable, peut-être, mais risquée… et peut-être un peu folle. Aujourd’hui, c’est tout le contraire ».

Si l’idée de devenir votre propre patron et de prendre le contrôle de vos revenus vous séduit, mais que vous n’êtes pas sûr que ce soit le bon moment, prenez connaissance de certains faits :

Si vos finances sont stables, c’est le bon moment pour investir dans l’immobilier. Si votre entreprise est basée à votre domicile, vous bénéficiez de nombreux avantages fiscaux, notamment d’un report d’impôt et de déductions multiples.

Lire aussi : Management : Améliorer votre gestion de produit avec le Product Lifecycle Management (PLM)

Les nouveaux outils web rendent la création d’entreprise plus facile et plus financièrement réalisable que jamais, et des modèles de conception simples permettent à un entrepreneur d’être présent sur le web en un rien de temps. Les sites de médias sociaux offrent des possibilités infinies de marketing, de réseautage et de soutien de la part d’autres professionnels de votre secteur.

En tant que patron, vos revenus ne dépendent pas d’un plafond salarial ou d’un niveau d’études requis ; ils dépendent de votre niveau d’activité, de ce que vous êtes prêt à investir dans votre nouvelle entreprise. De plus, la liberté et la flexibilité de travailler où vous voulez et quand vous voulez n’ont pas de prix.

Par où commencer ?

Si vous avez passé des heures à chercher des moyens d’économiser de l’argent, pourquoi ne pas consacrer ce temps à trouver des moyens de gagner de l’argent ? Il existe d’innombrables possibilités de création de petites entreprises, en fonction de votre secteur d’activité, de vos centres d’intérêt et de votre investissement.

À bien des égards, il est devenu plus facile de créer une petite entreprise que par le passé. Selon le rapport 2021 de Bank of America sur les petites entreprises, « 62 % [des propriétaires de petites entreprises] ont adopté de nouveaux outils/stratégies numériques en réponse à la pandémie », notamment en interagissant virtuellement avec les clients et les employés et en utilisant les médias sociaux. L’approche virtuelle peut permettre aux entreprises non seulement d’atteindre plus de clients, mais aussi d’élargir leur recherche d’employés.

TRIVMPH

En outre, selon l’enquête UPS Store® 2021 Inside Small Business Survey, « la majorité de la population générale et des propriétaires de petites entreprises (56 % et 67 %, respectivement) indiquent qu’ils ont prévu, au cours de l’année écoulée, d’acheter davantage de produits ou de services auprès des petites entreprises ». Malgré les difficultés économiques, les consommateurs continuent de se rallier aux petites entreprises et aux services qu’elles fournissent.

Les cours en ligne et les possibilités accrues de mise en réseau et d’apprentissage profitent également aux nouveaux entrepreneurs, en leur permettant d’acquérir plus facilement les compétences nécessaires à la création et à la réussite d’une petite entreprise.

M. Pilzer partage cet avis : « Aujourd’hui, c’est en se lançant dans l’entrepreneuriat que l’on a le plus de chances de s’en sortir.

Pourquoi attendre ?

« Pouvez-vous imaginer les possibilités qui s’offrent à vous, dans votre entreprise et dans votre foyer, si vous vous laissez séduire par les opportunités créées par cette récession ? demande Robbins. « À quel point votre vie serait-elle différente ? Cela changerait la donne.

Mais tous les aspects de la vie sont de plus en plus coûteux. En janvier 2022, 64 % des Américains vivaient d’un salaire à l’autre, selon le 7e rapport Paycheck-To-Paycheck de LendingClub et PYMNTS. Dans Rich Dad Poor Dad, Kiyosaki met en garde contre les effets à long terme de ce mode de vie : « Les difficultés financières sont souvent le résultat direct du fait que les gens ont travaillé toute leur vie pour quelqu’un d’autre. Beaucoup de gens n’auront rien à la fin de leur journée de travail ».

Lire aussi : Entrepreneuriat : Comment créer votre propre entreprise de consulting

Nous serons tous touchés par la récession d’une manière ou d’une autre, si bien qu’il suffit d’allumer le journal télévisé pour trouver une raison de créer sa propre entreprise. Mais pourquoi ne pas éteindre les messages négatifs et commencer à vous concentrer sur votre projet d’avenir ? Lorsque vous contrôlez votre source de revenus et votre investissement en temps, votre argent va plus loin, votre attitude est meilleure et votre avenir est plus sûr.

Vous avez toujours voulu être votre propre patron. Alors qu’attendez-vous ? Arrêtez de vous dire qu’il est trop tard ou que vous n’êtes pas assez qualifié. N’écoutez plus les gens qui vous disent que ce n’est pas le bon moment, mais écoutez plutôt les experts qui affirment que c’est le meilleur moment pour créer une entreprise. Avec votre passion et la volonté de travailler dur, vous pouvez donner vie à votre rêve. Le moment est venu de prendre votre destin en main.

Laisser un commentaire