0 7 minutes 3 mois

Il y a peu de choses plus importantes et plus intimidantes que la création d’une stratégie d’investissement à long terme qui permette à un individu d’investir en toute confiance et en ayant une idée claire de son avenir. La construction d’un portefeuille d’investissement nécessite un processus de planification de portefeuille délibéré et précis qui suit cinq étapes essentielles.

Étape 1 : Évaluer la situation actuelle

Pour planifier l’avenir, il faut bien comprendre la situation actuelle de l’investisseur par rapport à celle qu’il souhaite atteindre. Pour ce faire, il faut procéder à une évaluation approfondie de l’actif, du passif, des flux de trésorerie et des investissements actuels à la lumière des objectifs les plus importants de l’investisseur. Les objectifs doivent être clairement définis et quantifiés afin que l’évaluation puisse identifier tout écart entre la stratégie d’investissement actuelle et les objectifs déclarés. Cette étape doit inclure une discussion franche sur les valeurs, les convictions et les priorités de l’investisseur, qui sont autant d’éléments déterminants pour l’élaboration d’une stratégie d’investissement.

Étape 2 : Établir les objectifs d’investissement

L’établissement des objectifs d’investissement est centré sur l’identification du profil risque-rendement de l’investisseur. Il est essentiel de déterminer le niveau de risque que l’investisseur est prêt et capable d’assumer, ainsi que le niveau de volatilité qu’il peut supporter, pour formuler une stratégie de portefeuille capable de fournir les rendements requis avec un niveau de risque acceptable. Une fois qu’un profil risque-rendement acceptable a été élaboré, des points de référence peuvent être établis pour suivre la performance du portefeuille. Le suivi de la performance du portefeuille par rapport aux repères permet d’apporter des ajustements mineurs en cours de route.

Portefeuille d'investissement
Office, lifestyle. Women at work

Étape 3 : Déterminer la répartition des actifs

À partir du profil risque-rendement, l’investisseur peut élaborer une stratégie de répartition des actifs. En choisissant parmi diverses classes d’actifs et options d’investissement, l’investisseur peut répartir les actifs de manière à obtenir une diversification optimale tout en visant les rendements attendus. L’investisseur peut également attribuer des pourcentages à diverses catégories d’actifs, notamment les actions, les obligations, les liquidités et les placements alternatifs, en fonction d’une fourchette de volatilité acceptable pour le portefeuille. La stratégie de répartition de l’actif est basée sur un instantané de la situation et des objectifs actuels de l’investisseur et est généralement ajustée en fonction des changements de vie. Par exemple, plus l’investisseur se rapproche de sa date cible de retraite, plus la répartition peut être modifiée pour refléter une moindre tolérance à la volatilité et au risque.

Étape 4 : Sélection des options de placement

Les placements individuels sont sélectionnés en fonction des paramètres de la stratégie de répartition de l’actif. Le type de placement choisi dépend en grande partie de la préférence de l’investisseur pour une gestion active ou passive. Un portefeuille géré activement peut comprendre des actions et des obligations individuelles si les actifs sont suffisants pour obtenir une diversification optimale, ce qui correspond généralement à des actifs de plus d’un million de dollars. Les portefeuilles plus petits peuvent atteindre la diversification appropriée grâce à des fonds gérés par des professionnels, tels que des fonds communs de placement ou des fonds négociés en bourse. Un investisseur peut construire un portefeuille géré passivement avec des fonds indiciels sélectionnés parmi les différentes classes d’actifs et secteurs économiques.

Étape 5 : Surveiller, mesurer et rééquilibrer

Après avoir mis en œuvre un plan de portefeuille, le processus de gestion commence. Il s’agit de surveiller les placements et de mesurer la performance du portefeuille par rapport aux indices de référence. Il est nécessaire de rendre compte de la performance des investissements à intervalles réguliers, généralement tous les trimestres, et de revoir le plan de portefeuille chaque année. Une fois par an, la situation et les objectifs de l’investisseur sont réexaminés pour déterminer s’il y a eu des changements importants. L’examen du portefeuille permet ensuite de déterminer si la répartition est toujours conforme au profil risque-rendement de l’investisseur. Si ce n’est pas le cas, le portefeuille peut être rééquilibré, en vendant les placements qui ont atteint leurs objectifs et en achetant ceux qui offrent un meilleur potentiel de hausse.

Lorsqu’on investit pour atteindre des objectifs à vie, le processus de planification du portefeuille ne s’arrête jamais. Au fur et à mesure que les investisseurs avancent dans leur vie, des changements peuvent survenir, tels que des changements d’emploi, des naissances, des divorces, des décès ou un rétrécissement de l’horizon temporel, qui peuvent nécessiter des ajustements de leurs objectifs, de leurs profils risque-récompense ou de la répartition des actifs. Au fur et à mesure que des changements se produisent, ou que les conditions économiques ou du marché l’imposent, le processus de planification du portefeuille recommence, en suivant chacune des cinq étapes pour s’assurer que la bonne stratégie d’investissement est en place.

Si vous désirez partager l’histoire de vos investissements avec nous, écrivez-nous via info@trivmph.com sinon abonnez-nous à notre newsletter via le mini bot qui bosse pour nous pour ne rien manquer !

Laisser un commentaire