Loading...

La digitalisation en Afrique : Où en sommes-nous?

Malgré le retard comparativement à d’autres continents, la digitalisation prend de plus en plus d’ampleur sur le continent africain. Cependant, les résultats des actions menées ne sont pas perçus de la même manière d’un pays à un autre et d’un secteur d’activités à un autre. Qu’en est-il réellement ?

La digitalisation en Afrique : quels sont les pays concernés ?

Tous les pays d’Afrique ne sont pas logés à la même enseigne lorsqu’on parle de digitalisation. Il suffit de consulter l’indice d’agilité digitale qui est publié chaque année pour le constater. Il s’agit d’une liste qui permet de mesurer la capacité des pays à offrir aux entreprises un terrain qui puisse être utile à leur digitalisation.

D’après le classement Euler Hermes de l’année 2019, c’est l’Afrique du Sud qui est à la tête de la liste lorsqu’on prend en compte les pays africains. Dans ce pays, il est en effet plus facile aux entreprises de mettre en place leur politique axée sur la transformation digitale.

On retrouve également au sein de ce classement, la Tunisie et le Maroc qui occupent respectivement la 2e et la 3e place. Ces deux pays maghrébins ont en effet mis en place des actions concrètes dans le but de promouvoir la digitalisation. On peut notamment parler de la création de l’agence du développement en digital au Maroc.

Technologie Afrique

Cette agence alloue un budget de 22 millions d’euros environ entre autres, à la coordination des programmes de transition numérique au sein même de l’administration. Les efforts de la Tunisie pour la digitalisation du pays sont également louables dans le sens où une politique est mise en place pour promouvoir l’entrepreneuriat numérique.

Les jeunes entreprises innovantes peuvent aujourd’hui compter sur de nombreux avantages fiscaux et bancaires. Fait étonnant sur cette liste : la Tunisie et le Maroc dépassent aujourd’hui dans le classement mondial, les pays pourtant cités comme référence lorsqu’on parle du numérique en Afrique.

Il s’agit notamment du Rwanda et du Kenya qui se retrouvent respectivement à la 80e et à la 81e place au niveau mondial après la Tunisie et le Maroc qui sont classés 75e et 76e. Le Nigéria se retrouve 99e du classement mondial, mais 11e lorsqu’on prend en compte les pays de l’Afrique.

Ceci peut s’expliquer par le grand nombre d’habitants que compte le pays. Le pays compte en effet, 200 millions d’habitants et par conséquent, de potentiels internautes. Notez que plusieurs paramètres sont pris en compte pour effectuer le classement. Au nombre de ceux-ci, on retrouve :

  • L’évolution de la réglementation
  • L’échange et la circulation du savoir et de l’information
  • La taille du marché intérieur
  • La qualité des infrastructures logistiques
  • L’usage et l’accès à Internet, etc.

De fait, le Rwanda et le Kenya se sont retrouvés parmi les derniers du classement en grande partie en raison de la taille de leur marché intérieur qui est assez restreint. Un problème auquel ne peut être confronté le Nigéria avec ses 200 millions d’habitants.

On note toutefois quelques insuffisances au niveau de la connectivité de ce pays de l’Afrique de l’Ouest. C’est ce qui lui a d’ailleurs valu de recevoir un crédit de 100 millions de dollars de l’Inde afin de couvrir une grande partie du territoire en haut débit.

La digitalisation en Afrique : quels sont les secteurs concernés ?

Plusieurs secteurs d’activités sont concernés par le phénomène de la digitalisation en Afrique.

Digitalisation Afrique

Le secteur financier

Ce secteur est l’un de ceux qui sont le plus touchés par la digitalisation en Afrique. On note des innovations dans les domaines comme la bourse, les banques, les assurances ou encore les transferts d’argent. À titre d’exemple, on peut citer la plateforme de paiement numérique M-Pesa proposée en 2007 par l’opérateur de téléphonie mobile Safaricom au Kenya.

Le paiement de factures d’électricité, l’accès à des crédits ou encore le règlement d’achats dans les supermarchés sont notamment les services offerts par cet outil. M-Pesa est une application qui participe grandement à la croissance économique du pays. Une statistique révèle en effet qu’en 2017, 43 % du PIB kényan transiterait par cet outil.

Au Maroc également, on a assisté à la naissance d’une Marketplace qui a révolutionné le monde des finances. Jumia, nom de cet outil, est une version africaine d’une boutique de vente en ligne qui n’a pas encore fini de faire parler d’elle.

Le domaine de la santé

La digitalisation dans le domaine de la santé en Afrique a eu de nombreux avantages notamment celui de pallier le manque d’infrastructures sanitaires et même de personnel. Grâce à certains outils, il est désormais possible de procéder à des diagnostics à distance. C’est d’ailleurs ce qui a permis de contenir l’épidémie de la fièvre Ebola qui a fait des milliers de victimes au Nigéria et au Rwanda.

De nombreux efforts sont consentis afin d’aider les populations et de faire un pas de plus dans la digitalisation qui semble être devenue un levier de développement. Il reste cependant beaucoup à faire pour digitaliser le domaine de la santé en Afrique.

Education digitale

Le secteur de l’éducation

L’éducation est certainement le secteur qui connaît le plus de progrès lorsqu’on parle de digitalisation en Afrique. Campus numériques, universités en ligne, plateformes numériques de cours en accès libre et plusieurs autres progrès sont ceux qu’on note dans le domaine.

Force est également de constater que la digitalisation s’installe peu à peu dans les collèges et centres de formation traditionnels. L’accès à Internet ainsi que de nombreux autres dispositifs pédagogiques numériques sont mis à la disposition des différentes écoles.

Le secteur de l’Agriculture

La digitalisation restructure peu à peu le secteur de l’agriculture. Elle apporte une solution concrète pour résoudre les problèmes de titre juridique légal dans les pays comme le Ghana et l’Éthiopie où la grande majorité des terres agricoles n’en possèdent pas.

La digitalisation se manifeste de plusieurs manières dans le secteur agricole et permet un réel progrès dans ce secteur. Ainsi, la digitalisation en Afrique est un phénomène qui est en pleine marche. Au train où vont les choses, elle pourrait être d’ici quelques années, la solution contre de multiples maux qui minent le continent. Toutefois, il faut que tous les pays prennent conscience de cela et mettent en place de bonnes stratégies dans le domaine du numérique.

Laisser un commentaire

TRIVMPH

NOUS NE RÊVONS PAS DE SUCCÈS, NOUS LE BATISSONS !

Traduire

Catégories