0 6 minutes 5 mois

L’adage populaire « l’habit ne fait pas le moine » nous met en garde contre l’aspect superficiel et trompeur du vêtement. Dans notre société, le dress code ou code vestimentaire  est perçu comme un canal par lequel l’ont reflète sa personnalité. Cette évidence n’est pas en reste plus particulièrement sur votre lieu de travail où les apparences ont leur importance.  Selon que vous soyez femme ou homme, cadre ou exécutant, ingénieur ou avocat, les codes vestimentaires ne seront pas les mêmes.

Réunion administrative, séance de travail, rendez-vous professionnel, évènement d’entreprise … Les considérations à prendre en compte sont nombreuses et peuvent avoir des répercussions qui vont au-delà de l’esthétique.

Mais quel impact le code vestimentaire a-t-il vraiment sur notre activité professionnelle ? Nous vous faisons un tour d’horizon sur certains éléments essentiels dont il faut tenir compte.

Qu’est ce que le dress code ?

Le dress code ou code vestimentaire  a une signification sociale importante. Il est le plus souvent une norme sociale non-écrite, tacite, mais toutes les sociétés humaines en comportent un qui est compris et adopté par ses membres. Le code adopté peut donner une indication du rang social, de la classe à laquelle la personne appartient, de son occupation (ainsi de la blouse blanche des médecins, la robe noire des avocats ou l’uniforme scolaire pour les élèves), de sa religion, de son statut marital (le port de la bague par exemple).

Outre sa fonction de protection contre les intempéries et de confort, l’habillement  comporte donc un message à forte portée sociale, une prétention à être ce que l’on n’est pas forcément. 

Quel est l’intérêt du dress code au travail ?

Le principe est simple, le dress code doit suivre les codes de votre métier. En effet, certains domaines d’activité sont contraints par la loi, pour des raisons d’hygiène et/ou de sécurité, de revêtir un équipement spécifique pour le travail : casques, gants, blouson, masque de protection, …. Dans ce cas, l’uniforme est obligatoire et l’intérêt provient de la nature même de l’activité. Dans d’autres domaines, le port d’une tenue vestimentaire n’est pas réglementé par la législation, mais elle n’en reste pas moins utile. 

Pour être respecté dans son job, il faut avoir le look de l’emploi. Concrètement, cela signifie que disposer des compétences requises pour le poste ne suffit pas. Tant que vous ne maîtrisez pas les codes vestimentaires de votre secteur d’activité, vous risquez de faire face à beaucoup d’entraves avant de  gravir les échelons.

Quel impact sur la productivité ? 

Entre les managers, il y a un clivage sur la question du dress code en entreprise. Certains estiment qu’un code vestimentaire formel permet de créer une ambiance professionnelle, plus propice à la concentration et à la productivité. D’autres au contraire soutiennent qu’un dress code décontracté est meilleur pour une ambiance détendue au travail, pour l’engagement des salariés et pour leur productivité.

Des études indiquent que lorsque les individus sont habillés de façon décontractée, ils sont plus efficaces pour les tâches concrètes, qui nécessitent de la concentration ou font appel aux capacités cognitives comme la mémoire, la résolution des problèmes, le calcul.

D’un autre côté, certaines études montrent que lorsque l’on est habillé de façon formelle, notre perception de nous même change : on se sent plus “puissant”, plus autoritaire, plus confiant.

Cet ensemble d’études montre une chose : la façon dont l’on s’habille a un impact sur la façon dont on se perçoit et donc sur la façon dont on travaille. C’est ce que l’on appelle la cognition incarnée : la façon dont on perçoit notre corps (et nos vêtements) influence notre façon de penser et de réfléchir. 

En résumé, être habillé de façon formelle améliore nos capacités relationnelles (confiance en soi, raisonnement et discussion abstraite), ainsi que l’impression que l’on renvoie à des interlocuteurs professionnels et être habillé de façon confortable améliore notre concentration et nos capacités cognitives. Cela encourage donc à penser qu’un dress code formel est plus adapté aux professionnels qui sont en négociation avec des clients, ou dont le travail se fonde sur le relationnel, la négociation, le contact humain, et qu’un code vestimentaire plus relax serait plus adapté pour les professionnels qui doivent faire appel à leur concentration, leur mémoire ou qui doivent résoudre des problèmes concrets.

Laisser un commentaire