1 8 minutes 4 mois

La RDC possède un potentiel minier incroyablement riche en ressources naturelles. Le pays  regorge d’importants gisements de cuivre à haute teneur et des minerais tels que le cobalt, le zinc, le plomb, le coltan etc. 

L’exploitation des ressources minières de la R.D. Congo a commencé il y a plus d’un siècle. Normalement, elle devrait considérablement contribuer au développement de l’économie nationale mais fort malheureusement, ce sont les multinationales œuvrant dans le secteur minier qui jouissent sans doute de la plus grosse part du gâteau au détriment des populations locales. Depuis quelques années, une loi sur la sous-traitance minière a été adoptée par le gouvernement Congolais. Cette loi rend obligatoire la sous-traitance des activités annexes et connexes à l’activité principale minière. La sous-traitance de ces activités est désormais réservée exclusivement aux entreprises Congolaises à capitaux Congolais en vue d’ assurer l’émergence d’une classe moyenne. Ainsi l’exploitation minière contribuera inéluctablement  au développement économique ainsi qu’à l’enrichissement des entreprises locales. Vous conviendrez avec moi que cela constitue  une véritable opportunité d’affaires pour tout Congolais. Mais la vraie  question à se poser c’est dans quel secteur sous-traiter ? 

Les secteurs plus profitables à la sous-traitance dans l’exploitation minière ? 

Nous passerons en revue les secteurs clés de l’industrie minière qui sont les plus rentables pour les entrepreneurs sous-traitants.

1. Les ressources humaines

La réduction des coûts fixes (salaires) représente indéniablement l’avantage le plus important et le plus évident de la sous-traitance des ressources humaines dans le secteur minier. L’on fait appel à des sous-traitants pour des tâches spécifiques pour lesquelles ils seront rémunérés. Les compagnies minières sous-traitent généralement les ressources humaines pour l’exploration des sites miniers, la construction de structures, l’aménagement du site durant l’exploitation, la maintenance des engins et la réhabilitation des gisements. Certains sous-traitants possèdent à ce jour plus de 300 agents sur site, et la demande des opérateurs miniers ne fait que devenir de plus en plus croissante au fil des années. 

Cependant, avec la crise économique causée par la Covid-19, plusieurs entreprises minières se sont vues obligées de résilier des contrats avec plusieurs prestataires. 

Mais malgré cela, les ressources humaines demeurent un pilier majeur de l’industrie minière. Il serait profitable pour un entrepreneur de s’engager dans cette voie. Si vous n’êtes pas le prochain sous-traitant de ce secteur, partagez au moins la bonne nouvelle avec d’autres entrepreneurs du réseau. 

2. Les ressources matérielles

Cela va du matériel informatique (ordinateurs, serveurs, caméra …) aux équipements de sécurité (gants, casques, bottes, réflecteurs …). Plusieurs  sociétés se sont d’ailleurs spécialisées dans l’importation de tous ces produits pour répondre  à la demande constante des opérateurs miniers.

On peut également ajouter à cela le matériel utilisé dans le transport des minerais (palettes, big bags) et les engins servant à l’extraction et au transport interne des produits. Certains produits chimiques tels que la chaux, le soufre ou encore l’acide sulfurique sont vivement utilisés dans le processus de traitement des minerais. 

Le carburant est également l’une des ressources les plus consommées. Pour faire fonctionner tous les engins, certaines mines consomment en moyenne plus de 8.000 litres de carburant par jour. 

Vous l’aurez donc compris : sans ressources matérielles, il est difficile d’organiser l’activité minière. Cela peut s’avérer extrêmement rentable d’approvisionner les opérateurs miniers  en diverses ressources matérielles.

3. La restauration pour 100 à 300 employés 

Un site minier comprend en moyenne une marge de 100 à 300 employés. Avec les journées de travail habituellement rudes, vous conviendrez avec moi que tout ce beau monde a à un moment durant la journée “un petit creux” et doit bien se nourrir pour tenir durant les longues heures qui sont habituellement prévues pour ce genre de missions. C’est là qu’entre en jeu le service de restauration. 

Si vous possédez une structure capable de cuisiner un repas sain pour  une bonne centaine de personnes, en respectant les délais qui vous sont impartis, il est temps que vous envisagiez sérieusement de proposer vos services aux entreprises minières. 

4. Le transport pour déposer les employés aux sites miniers 

Certains sites miniers sont situés à des centaines de kilomètres des habitations des agents. De  ce fait, les compagnies mettent en place des moyens de transport à disposition des employés pour faciliter leur déplacement de la mine vers leur lieu de résidence. 

La mise en place de cette est souvent confiée à des prestataires externes qui possèdent une expérience dans le transport des employés et un charroi automobile adéquat. C’est généralement une vingtaine de bus en moyenne qui sont utilisés pour le transport quotidien du personnel. 

5. La sécurité des employés, des installations et des visiteurs 

Les compagnies minières collaborent avec plusieurs entreprises de gardiennage afin d’assurer la sécurité des biens et des personnes.  Les agents de sécurité exécutent une multitude de fonctions liées à la sécurité des employés, des visiteurs ainsi que de la population à proximité des installations. Ils sont responsables de contrôler l’accès aux sites, de tenir les registres et de diriger les visiteurs vers les endroits appropriés. Ils font respecter les règlements du site comme le port d’équipement de sécurité pour les visiteurs et les procédures de livraison de marchandises sur le site. Ils répondent à différentes alarmes et les acheminent à qui de droit. En cas d’accident, ils sont aussi en mesure d’assister l’équipe de secouristes sur site. Ils effectuent des rondes d’inspection pour la prévention des incendies, du vandalisme et du vol. 

Vous l’aurez donc compris, les entreprises de gardiennage jouent un grand rôle au sein des camps miniers. En proposant des services de gardiennage dans le secteur minier, vous êtes sûr de ne pas manquer une aubaine !

Pour œuvrer dans le secteur minier en tant que sous-traitant, il faut avoir l’étoffe de braver les défis qui se présenteront régulièrement à vous. La sous-traitance exige des capitaux et des compétences pointues dont ne disposent pas toujours les entrepreneurs locaux, même si parmi eux les géologues, ingénieurs et techniciens ne manquent pas. L’autre défi majeur est qu’il est très difficile d’entrer dans le domaine minier et para-minier sans liens politiques à haut niveau. Le trafic d’influence a malheureusement une emprise ferme sur le secteur , ce qui  ne facilite pas toujours la tâche des entrepreneurs. Il faut être prêt à se battre ardemment dans cet environnement hostile pour pouvoir survivre et espérer s’imposer en tant qu ‘ entrepreneur sous-traitant minier.

Une réflexion sur “ Entreprendre dans le secteur minier en RDC : Quelles sont les opportunités à saisir ?

Laisser un commentaire