0 4 minutes 282

L’un des services d’abonnement payant qui a connu une croissance soudaine pendant la pandémie a été iRacing. Alors que les ligues de course réelles étaient en hiatus, elles ont utilisé le service de simulation de course détaillée et réaliste comme plateforme de diffusion esports, et suffisamment de nouvelles personnes ont commencé à jouer pour faire passer sa base de coureurs sur PC de 110 000 au début de 2020 à plus de 200 000 aujourd’hui.

Aujourd’hui, iRacing.com Motorsport Simulations annonce l’acquisition de Monster Games, Inc. (MGI). Ce studio du Minnesota a développé les quatre premiers jeux de la marque NASCAR Heat et son titre le plus récent, SRX : The Game, pour PC et consoles PlayStation et Xbox.

Lire aussi : Cinq façons dont l’industrie de la blockchain change l’industrie du jeu

Un communiqué de presse annonçant l’achat prend soin de noter que « l’équipe de développement d’iRacing restera concentrée à 100% sur la poursuite du développement du produit principal, iRacing ». Mais l’expérience de Monster Games dans la création de jeux pour consoles fait clairement partie des plans pour l’avenir, puisque le communiqué indique également que cet accord « renforcera la capacité de la société à proposer des jeux de course de la plus haute qualité sur un marché plus large, y compris sur les consoles ».

Encouragé par la croissance de ses abonnés, iRacing a aussi récemment acquis Orontes Games, qui avait déjà développé un moteur de jeu propriétaire pour alimenter les graphiques haute résolution et la physique avancée de son jeu de course Drag, disponible via Steam Early Access.

Lire aussi : Comment les organisations d’esports gagnent de l’argent

Rich Garcia, PDG de Monster Games, a une histoire avec le PDG d’iRacing, Dave Kaemmer, depuis les premiers jours de la société précédente de Kaemmer, Papyrus, qui travaillait sur des jeux de course pour PC très appréciés. Il est prévu que MGI lance un titre non annoncé en cours de développement plus tard cette année et développe ensuite des jeux en utilisant les ressources des trois studios.

De plus amples informations sur la suite des événements sont promises « dans l’année à venir ». Cependant, une citation de Kaemmer donne une forte indication de ce à quoi nous devons nous attendre : « Nous sommes à un point en tant que société où nous sommes à l’aise pour construire ces deux nouvelles équipes pour explorer le marché plus large des jeux de course pour finalement diriger les coureurs de simulation sérieux vers notre produit phare iRacing sur le PC. Rich et l’équipe Monster seront un élément important de cette stratégie, car nous utilisons notre code et notre expérience pour amener leurs jeux à un autre niveau ».

Un portage d’iRacing pour la PlayStation 5 ou la Xbox Series X semble peu probable, sur la base de cette déclaration, mais l’apport de ses données ultra-réalistes aux jeux de course construits pour être joués sur des consoles, ainsi que des mises à jour technologiques continues pour le titre phare, semble être un pari sûr.

Laisser un commentaire