0 2 minutes 189

De nombreux pays africains aiment à penser que certains secteurs de leur économie ont déjà fait un grand bond en avant. Mais est-ce vraiment le cas ?

Pour l’argent mobile, oui. Selon un rapport du cabinet d’études américain Boston Consulting Group (BCG), le Kenya et le Ghana ont les deuxième et troisième taux d’utilisation des paiements mobiles les plus élevés au monde, après la Chine.

L’étude, intitulée Five Strategies for Mobile-Payment Banking in Africa, a révélé que les transactions via les portefeuilles et les téléphones mobiles représentaient l’équivalent de 87 % du PIB au Kenya et de 82 % au Ghana. La Banque mondiale a reconnu le Ghana comme le marché de l’argent mobile ayant connu la croissance la plus rapide en Afrique au cours des cinq dernières années.

Le rapport estime que les revenus des paiements mobiles en Afrique pourraient passer de 3,5 milliards de dollars aujourd’hui à entre 14 et 20 milliards de dollars en 2025.

Laisser un commentaire