0 5 minutes 78

La Chine a déployé une version pilote d’une application qui permet aux utilisateurs de stocker et de payer avec des yuans numériques, également connus sous le nom de e-CNY, comme le rapporte le South China Morning Post. Et non, le yuan numérique n’est pas une crypto-monnaie, il a été mis au point par la Banque populaire de Chine (PBOC) pour remplacer les billets et les pièces ; il ne s’agit donc pas d’une forme de paiement décentralisée, et il ne fonctionnera pas sur la blockchain.

Bien que l’on puisse penser que nous payons déjà avec de l’argent numérique lorsque nous utilisons une carte de crédit ou un service de paiement en ligne comme PayPal et Apple Pay, le yuan numérique n’a rien à voir avec cela. L’e-CNY est essentiellement de l’argent physique converti sous une forme numérique, et il est en préparation depuis 2014. Selon CNBC, la distribution de la monnaie numérique se fera à l’aide d’un système à deux niveaux qui transfère l’e-CNY de la PBOC aux banques commerciales. Les banques distribueront ensuite la monnaie directement aux consommateurs.

Comme l’e-CNY n’est pas une monnaie décentralisée comme le bitcoin et d’autres crypto-monnaies, elle ne promet pas le même type de confidentialité. La Deutsche Bank affirme qu’il y aura un « anonymat contrôlé », ce qui signifie que les utilisateurs pourront choisir de dissimuler leur identité aux contreparties, mais que les autorités pourront tout de même surveiller les transactions pour détecter des activités illégales comme le blanchiment d’argent.

Les applications de paiement numérique comme WeChat et AliPay sont déjà bien implantées en Chine, puisque neuf Chinois sur dix déclarent avoir utilisé l’une ou l’autre de ces applications au cours de l’année écoulée. Il peut sembler peu probable que les Chinois veuillent passer au yuan numérique, mais la Chine ne ménage pas ses efforts pour le promouvoir. Au cours des deux dernières années, les villes chinoises ont même organisé des loteries, distribuant un total de 10 millions de yuans numériques (d’une valeur d’environ 1,47 million de dollars américains à l’époque) aux habitants de Shenzen en octobre 2020, 20 millions de yuans numériques (soit ~3 millions de dollars américains) à Suzhou en décembre 2020 et 40,2 millions de yuans numériques (soit ~6,2 millions de dollars américains) à Chengdu en février 2021.

En septembre dernier, Bloomberg a couvert une foire commerciale à Pékin, où les participants ont pu découvrir comment ouvrir un compte, ainsi que les nombreuses façons d’utiliser la monnaie numérique – notamment les vêtements que les utilisateurs peuvent poser sur des scanners pour payer en e-CNY. Comme indiqué dans le rapport, les utilisateurs peuvent remplir leur compte AliPay avec cette monnaie, ce qui suggère que les deux formes de paiement pourraient avoir une relation symbiotique plutôt que concurrentielle.

Lire aussi : Coinmine : la crypto en toute simplicité

Bloomberg décrit même comment certaines banques présentes à l’événement ont montré comment les étrangers pouvaient ouvrir un compte en e-CNY à l’aide de leur passeport et de leur numéro de téléphone, ainsi que convertir des devises étrangères en e-CNY. À l’approche des Jeux olympiques d’hiver de 2022 à Pékin, la Chine pourrait ainsi tirer parti de cette monnaie pour permettre aux visiteurs d’effectuer facilement des paiements.

La nouvelle application e-CNY est disponible sur les magasins d’applications Android et Apple en Chine, mais seuls les habitants de 10 villes spécifiques, dont Pékin, Shenzen, Chengdu et Shanghai, peuvent l’utiliser. Comme l’a souligné CNBC, l’application pourra être utilisée pendant les prochains Jeux olympiques.

Découvrez cet outil incontournable qui vous permé de generer et multiplier des Bitcoins en moins de 24 heures.

Laisser un commentaire