0 13 minutes 1387

Trouver l’inspiration pour des projets de design est une chose. L’organiser et transformer cette inspiration en une base plus cohérente pour créer un design qui séduira les clients et les utilisateurs est une toute autre chose.

La solution ? Les Mood boards.

Les tableaux d’humeur sont des collages physiques ou numériques qui organisent des images, des matériaux, du texte et d’autres éléments de conception dans un format représentatif du style de la conception finale. Les planches d’ambiance peuvent être utilisées pour créer des conceptions de marque, des conceptions de produit, des conceptions de site Web et à peu près tout autre type de projet de conception.

Objectif d’un Mood Board

Les Mood boards peuvent servir à de nombreuses fins, à commencer par l’organisation de l’inspiration autour d’un projet. Il peut s’agir d’une ressource précieuse tout au long du projet de conception, pour aider à maintenir un style et une esthétique cohérents et conformes aux objectifs et aux attentes du client.

Les Moodboards sont également un excellent moyen d’affiner le style d’un projet avant de plonger dans le processus de conception proprement dit. Ils représentent un investissement beaucoup plus faible que les maquettes et les prototypes en termes de ressources et de temps, et peuvent être très révélateurs de l’aspect et de la convivialité de la conception finale.

Lire aussi : Branding – Une image de marque pour un budget limité

Les Moodboards sont également un excellent moyen de transmettre des idées de conception aux clients. Lorsqu’un concepteur de sites Web parle de « minimalisme », de « polices Grotesk » ou de « réalisme », beaucoup de clients ne savent pas ce que cela signifie. Mais montrez-leur un mood board qui intègre ces éléments et ils comprennent immédiatement et peuvent exprimer s’ils aiment ou non ces idées.

Enfin, les Moodboards peuvent également garantir que les équipes de conception sont toutes sur la même longueur d’onde lorsqu’elles travaillent ensemble sur un projet. L’idée de minimalisme d’un designer peut être beaucoup plus maximaliste que celle de son collègue.

Comment créer un Mood Board

Il n’y a pas qu’une seule façon de créer un mood board. Il en existe de tous les formats, formes et styles. Certains designers les créent numériquement tandis que d’autres créent des collages physiques. Pour ceux qui créent des moodboards numériques, il existe un certain nombre d’options, des modèles Photoshop aux applications dédiées.

Que faut-il inclure dans un mood board ?

Chaque mood board est différent, et ce qu’un designer choisit d’y inclure varie en fonction du projet. Le mood board d’une marque peut inclure beaucoup plus d’éléments que celui d’un emballage ou d’un site web. L’important est d’inclure autant d’éléments que nécessaire pour transmettre l’aspect et la sensation du design en cours de création.

Voici quelques idées d’éléments à inclure dans un mood board :

Des images : Il peut s’agir d’images de marque, de photographies de stock, d’images de produits, de photos trouvées sur Instagram ou d’autres sites de partage de photos, d’illustrations et même de choses comme des logos.

Couleurs : Incorporer la palette de couleurs du design est une partie importante de la plupart des moodboards et peut être inclus sous forme de swatches ou incorporé dans des images et d’autres éléments de design.

Métaphores visuelles : Les métaphores visuelles sont un élément important de la publicité et de l’image de marque modernes, et peuvent être incluses si nécessaire.

Les mots : Les mots qui se rapportent à la marque ou au message à transmettre peuvent constituer un élément important de tout mood board.

Polices : Les concepteurs devraient inclure des polices spécifiques (ou au moins des styles de polices générales) dans leurs tableaux d’humeur pour toute conception où le texte sera proéminent.

Textures : Toutes les textures ou tous les motifs qui seront incorporés dans un design doivent être inclus dans le mood board.

Explications : Si nécessaire, des explications sur les éléments inclus dans le mood board peuvent ajouter un contexte et faciliter la compréhension de la manière dont les différentes parties vont se combiner pour aboutir au design final.

Recueillir l’inspiration pour le tableau d’humeur

L’inspiration pour un tableau d’humeur peut venir de pratiquement n’importe où. Les designers conservent souvent des fichiers d’inspiration, ce qui est un bon point de départ. Sinon, regardez dans des endroits comme les sites de photos d’archives, les galeries de design, les sites de palettes de couleurs comme Coolors.co ou Design Seeds, l’environnement physique et les objets physiques, les galeries de typographie comme Typewolf, et même les médias sociaux (Instagram et Pinterest peuvent être des terrains particulièrement propices à la recherche d’inspiration pour le design).

Lors de la collecte d’inspiration pour un mood board, les designers doivent garder à l’esprit les objectifs du projet fini. Ils doivent également garder à l’esprit des éléments tels que les valeurs de la marque et l’identité de l’utilisateur cible. Tous ces éléments ont un impact important sur les types d’inspiration recueillis.

Par exemple, la conception d’un site Web pour un cabinet d’avocats d’affaires aura probablement un ton et un style très différents de ceux d’un site de mode de rue destiné aux adolescents. Si les concepteurs ne gardent pas ces différences à l’esprit lorsqu’ils commencent à travailler sur un tableau d’humeur, il est probable que le tableau fini ne trouvera pas d’écho auprès de leur client.

Il n’est pas nécessaire que chaque élément du mood board ait un rapport direct ou littéral avec la conception finale. Trouver des images qui évoquent un sentiment ou un style général est tout aussi important que des polices, des couleurs et des éléments de conception spécifiques.

Formats des Moodboards

Les planches d’humeur peuvent être créées en format physique ou numérique. L’un comme l’autre présentent des avantages et des inconvénients.

Les tableaux d’humeur physiques peuvent aider les concepteurs numériques à penser en dehors des limites de l’écran. Ils peuvent être excellents pour les projets qui s’inspirent beaucoup du monde physique. Mais ils peuvent aussi nécessiter beaucoup d’impression et un peu plus de désordre pour être créés. Les moodboards physiques peuvent également être plus difficiles à archiver ou à partager avec les clients ou les autres membres de l’équipe (la meilleure option de partage est souvent de les prendre en photo).

Les moodboards numériques, quant à eux, peuvent parfois limiter la créativité d’un designer, dans le sens où il va utiliser les mêmes outils qu’il utilise au quotidien, ce qui peut signifier qu’il va utiliser le même état d’esprit qu’il utilise toujours. Dans certains cas, ce n’est pas une mauvaise chose, mais lorsque vous essayez de créer un design vraiment unique, cela peut être un obstacle. Les moodboards numériques sont cependant très faciles à partager, car il suffit de les exporter sous forme de fichier image et de les partager (et certains programmes permettent de les partager directement).

Logiciel de création de moodboard

Il existe un certain nombre de logiciels permettant de créer des moodboards. Vous pouvez utiliser pratiquement tous les programmes de conception que vous utilisez déjà (il existe également des modèles pour la plupart d’entre eux). Parmi les autres options, citons :

  • Pinterest. Créer un moodboard pour chaque projet est un excellent moyen d’organiser les idées trouvées en ligne. Les moodboards peuvent être rendus publics ou privés (et partagés avec des personnes spécifiques).
  • Moodboard. Créez des moodboards gratuits sans avoir besoin de compte. Il existe des modèles pour vous aider à démarrer ou à en créer un à partir d’un modèle vierge.
  • Moodzer. Moodzer est une nouvelle application (actuellement en version bêta) mais elle semble disposer de toutes les fonctionnalités nécessaires pour créer des moodboards étonnants et faciles à partager.
  • Adobe Spark. Adobe Spark permet de créer facilement des moodboards dans des formats qui s’intègrent parfaitement aux autres produits Adobe. Il offre une grande souplesse pour créer des moodboards de formes et de tailles diverses, avec une bibliothèque de photos de stock, de polices et d’éléments de design.
  • Canva. Canva propose des modèles de moodboard et une variété de polices, d’éléments de conception et de photos d’archives intégrés.

Le logiciel utilisé pour créer des moodboards n’est pas important. Ce qui importe, c’est qu’ils soient réalisés dans un format qui stimule la créativité et qui soit facile à partager avec les clients ou d’autres décideurs.

Les moodboards comme outils de communication

L’un des principaux avantages de la création d’un moodboard avant de plonger dans les maquettes et les prototypes est qu’il s’agit d’un outil précieux pour communiquer avec les clients et les autres membres de l’équipe. Lorsque les designers créent d’abord des maquettes et des prototypes, si le client n’est pas satisfait du design, cela peut entraîner non seulement une perte de temps et de ressources, mais aussi une perte de confiance si le client a l’impression que le design est totalement différent de ce qu’il voulait.

La création d’un moodboard peut également éviter le syndrome redouté du « je le saurai quand je le verrai » avec les clients. En leur montrant un moodboard, vous leur donnez quelque chose à voir qui est encore relativement peu sophistiqué et facile à créer. Les designers peuvent même créer plusieurs planches d’ambiance s’ils ne sont pas du tout sûrs de ce que le client pourrait vouloir.

Le fait de montrer aux clients un moodboard au début du processus peut également réduire le nombre de révisions des conceptions finies, car le designer et le client sont ainsi sur la même longueur d’onde dès le début du processus de conception. Et lorsque les designers répondent aux attentes du client dès le début (même si ces attentes ne sont pas bien formulées), le client a davantage confiance dans les capacités du designer.

Conclusion

Que les designers réalisent des moodboards numériques ou physiques, ils constituent une étape importante dans la création d’un style de design cohérent pour tout projet. Si vous consacrez suffisamment de temps à la phase de création du tableau d’humeur, le projet se déroulera plus facilement.

Lire aussi : Marketing – 5 exemples d’appels à l’action inspirants pour booster vos ventes et vos conversions !

L’un des grands avantages de la création de moodboards est qu’il n’y a pas vraiment de « règles » qui dictent ce qu’un moodboard doit inclure ou à quoi il doit ressembler. Cela donne aux concepteurs une grande liberté de création pendant cette phase, qui peut s’estomper dans les phases ultérieures de la conception (en fonction du projet particulier, bien sûr).

Compte tenu des avantages des moodboards et de l’absence d’inconvénients (hormis le temps investi), il est logique que les concepteurs intègrent des moodboards dans tout projet de conception sur lequel ils travaillent, qu’il s’agisse d’un simple rafraîchissement de site Web ou d’un concept de marque complet.

Laisser un commentaire