1 10 minutes 9 mois

Lorsque l’on parle de bourse, comment ne pas penser aux classiques du 7eme art que sont  »Le loup de Wall Street » et le pionnier du genre qu’est  »Wall Street ». On y prend principalement deux choses:

1. Qu’on peut vite gagner beaucoup d’argent.
2. Qu’on peut vite perdre beaucoup d’argent.

Si on me demandait si le jeu en vaut la chandelle, c’est sans hésiter que je répondrais  » Oui ».

Tout simplement, la raison pour laquelle les investisseurs avertis investissent dans les actions est qu’elles offrent les rendements potentiels les plus élevés. Et sur le long terme, aucun autre type d’investissement n’a tendance à obtenir de meilleurs résultats. En revanche, les actions sont généralement les investissements les plus volatils.

Vous êtes un investisseur ! Contrôlez vos émotions !

Devenir investisseur en bourse demande bien plus que du capital. Je devrais plus tôt dire que bien plus que le capital, ce qu’il faut en bourse, c’est de la discipline. C’est elle qui vous évitera de vendre vos actions par panique ou à en acheter par sentiment.

Votre discipline au contrôle des émotions liés aux risques pris

Cette discipline qui vous évitera de courir des risques inutiles. Parce que la bourse est un jeu de risque, il vous faudra en avoir plus que dans votre  »routine habituelle ». Il y a au minimum quelques traits personnels qui sont des conditions essentielles pour se lancer et devenir un investisseur en bourse. Ces traits sont les suivants :

  • La capacité à prendre et à gérer des risques.
  • La capacité à contrôler vos émotions.

Vous êtes un investisseur et non un parieur !

Ne vous laissez pas emporter par vos émotions ! Trop de nouveaux investisseurs achètent des actions d’entreprises par enthousiasme et même par cupidité, sans se soucier suffisamment de la sous-évaluation ou de la surévaluation des actions. C’est risqué, car les actions surévaluées sont plus susceptibles de subir des revers importants que les actions sous-évaluées.

Planifiez! Ce n’est pas une aventure

Le fait que l’on puisse se lancer du jour au lendemain dans l’achat d’action, ne signifie pas que l’on peut y aller n’importe comment. Comme pour toute entreprise, il est important d’avoir un plan d’action. Quel sera le meilleur choix pour la croissance de votre patrimoine?

Ce qui devrait être votre premier choix est votre manière d’investir. Avant d’engager votre argent, vous devez répondre à la question suivante : Quel type d’investisseur en bourse suis-je ? Souhaitez vous faire des placements à long terme ou recherchez vous l’accumulation des gains à travers des multiples achats et reventes d’actions? Ce premier choix va vous permettre de trier le type d’entreprise qui correspond le mieux au portfolio à monter pour atteindre vos objectifs.

Gardez a l’esprit que la constitution d’une fortune par le biais du marché boursier peut prendre du temps, et les rêves de gains rapides peuvent être rapidement anéantis.

N’investissez pas plus que vous ne pouvez vous permettre

Il est juste de dire qu’investir en bourse, c’est comme jouer à Las Vegas. S’il est peu probable qu’une multinationale forte voie le cours de ses actions chuter brusquement, il n’en reste pas moins qu’il existe un certain niveau de risque inhérent. Le meilleur conseil que je puisse donner aux nouveaux investisseurs en bourse est de ne pas utiliser l’argent que vous ne pouvez pas vous permettre de perdre.

Si vous disposez de 10 000 dollars et que vous avez besoin de cet argent

Que ce soit dans un jour, un mois ou un an, n’achetez pas d’actions. N’investissez pas non plus dans des actions lorsque d’autres préoccupations financières plus urgentes nécessitent une attention immédiate, comme le remboursement d’une dette ou l’achat d’un véhicule de remplacement. L’établissement de priorités est un élément important de tout type d’investissement.

L’investisseur « entrepreneur » examine les possibilités d’investissement qui s’offrent à lui et voit des possibilités infinies.

Baka .E. Kani

Il est également judicieux de disposer d’un fonds d’urgence bien avant de commencer à placer de l’argent dans des actions. Essayez de disposer de quelques mois de dépenses de subsistance facilement accessibles. Sans fonds d’urgence, une réparation automobile coûteuse ou une facture médicale imprévue peut vous obliger à vendre vos actions à un mauvais moment, par exemple lorsqu’elles ont temporairement perdu de la valeur, ce qui vous fait perdre des gains futurs.

Tolérance au risque

La tolérance au risque est un terme utilisé pour décrire le degré de confort d’un investisseur individuel par rapport au niveau de risque associé à un véhicule d’investissement. Sur une échelle de risque croissante, les fonds du marché monétaire ne présentent aucun risque, les actions et les obligations ont un niveau de risque moyen et les opérations à terme sont incroyablement risquées.

Parfois, les nouveaux investisseurs en bourse se mettent en tête et achètent des investissements qu’ils n’ont pas l’habitude de perdre. Il n’y a rien de mal à s’en tenir à des investissements plus sûrs, mais il faut comprendre que le rendement global est souvent lié au risque d’investissement. Même à l’intérieur des actions elles-mêmes, certaines sont plus risquées que d’autres, comme la différence entre un fonds commun de placement en actions de croissance et une seule action technologique.

Restez continuellement informé sur le marché

L’information. Apres l’argent, c’est probablement l’élément le plus important pour réussir en bourse. Que vous achetiez des actions d’un seul titre ou d’un fonds commun de placement, il est toujours important de mener des recherches en premier lieu. N’achetez jamais un investissement à l’aveuglette et ne suivez jamais les conseils ou les suggestions des autres.

Comprenez ce dont vous parlez!

Toutes les sociétés de courtage en ligne proposent des outils d’analyse d’investissements sophistiqués pour aider les investisseurs individuels à effectuer des recherches sur les actions et les entreprises.

L’analyse fondamentale et technique permet d’examiner en détail les documents et les graphiques financiers, mais même une vue d’ensemble modérée est toujours mieux que rien. Si vous n’êtes pas sûr d’une action ou si elle ne correspond pas à vos critères de sélection, passez au candidat suivant.

L’illustration parfaite de ce que j’essaie de vous dire est cette scène légendaire du film  »Miss Sloan ». Vous savez, la « métaphore » qui fait référence au passage biblique.

Vous savez qu’Amazon.com exploite l’énorme site de commerce électronique qui porte son nom, et vous savez probablement qu’il vend aussi des appareils qui utilisent sa technologie d’intelligence artificielle Alexa. Mais vous ne savez peut-être pas que sa division qui connaît la plus forte croissance est son service Cloud, qu’elle développe un service de diffusion de jeux en continu, ou qu’elle prévoit d’ouvrir quelque 3 000 magasins de proximité sans caisse dans l’Amérique entière.

Si vous investissez dans Amazon (ou dans n’importe quelle autre entreprise), vous devez vraiment savoir exactement comment elle gagne son argent, quels sont ses avantages concurrentiels et ses risques ? Quelle est sa santé financière (en termes de liquidités par rapport à l’endettement) et à quel point son avenir semble prometteur ?

Certains secteurs, tels que le commerce de détail et les transports, peuvent être plus faciles à comprendre que d’autres, comme les biotechnologies et les services financiers.

Frais, gains et pertes

Il n’existe pas de repas gratuit et chaque investissement a des implications en termes de frais et de taxes. Lors d’une transaction, il y a une commission pour l’achat et la vente d’actions. Cette commission est normalement faible par rapport au montant des actions achetées ou vendues, toutefois, il est préférable de limiter autant que possible le nombre de transactions. Il arrive inévitablement qu’une action soit vendue à perte, mais il faut espérer qu’il y ait plus de fois où elle est vendue à profit.

Les gains et les pertes en capital ont des implications fiscales que les investisseurs en bourse doivent prendre en compte pour la première fois. Un maximum de 3 000 $ de pertes en capital peut être réclamé sur une déclaration d’impôt au cours d’une année donnée. Les gains en capital sont soit de courte ou de longue durée et sont soumis à des taux d’imposition différents.

Familiarisez-vous avec tous les frais et impôts applicables lorsque vous investissez en bourse.

Une réflexion sur “ Devenir investisseur en bourse, Ce qu’il faut savoir pour réussir

Laisser un commentaire