Loading...

Baoba Royal – Au milieu de la faune se dresse un géant

En passionné de whisky et de différents spiritueux aussi élégants et raffinés les uns que les autres, j’étais impatient de recevoir cette bouteille aux échos ambitieux. En m’en avait tant parlé et enfin.

Comment vous décrire mon ressenti sans vous spoiler la suite. Je suis passé par plusieurs émotions. D’abord excité, puis impatient, enfin souriant. Croyez le ou pas, mais jusque là je n’ai pas encore ouvert l’emballage d’expédition.

Pourquoi tant d’excitation dans ce cas? C’est très simple. C’est toujours un plaisir que de découvrir une pépite cachée. Et à ce que l’on m’avait dit, Baoba Royal devrait probablement être le secret le mieux gardé. J’étais sur le point de le découvrir.

Après tout, c’est pas tous les jours que l’on peut écrire un article de TRIVMPH tout en savourant un bon Whisky. Avec vous je partage la découverte que je fais en meme temps que j’écris ces lignes.

Enfin tombe le rideaux et se dévoile le paysage

La boite est un somptueux mélange de bon goûts, de souvenir lointain et surtout d’un savoir faire remarquable. C’est donc une écorce en carton sur laquelle repose fièrement un logo luxueux doré en 3D, Baoba Royal. Un peu comme un soleil qui surplombe le paysage superbement posé sur l’écorce.

Mes mains qui caressent cette dernière, m’annoncent plus de relief. Peu importe où il se trouve, que ce soit sur la face avant ou arrière ainsi que les cotés, Baoba Royal est toujours en relief. Serait ce révélateur du contenu? Je n’en demande pas moins. Juste un dernier coup d’oeil à cette écorce avant de savourer. Remarquable et distinguée sera mon verdicte final. Une réussite qui se démarque des emballages que l’on hésite pas à déchirer.

Sous l’écorce, un tronc fort

Pour le coup je m’assurerai de ne pas endommage ce chef d’oeuvre. Il est temps maintenant de défaire de mon admiration pour l’emballage, découvrons ce qu’est Baoba Royal.

Une bouteille sobre aux allures écossaises. Là aussi on retrouve le luxe du logo Baoba Royal, posé sur une bouteille d’un blanc transparent presque crystalin. Sous l’écorce un corps d’une couleur qui rappelle le VSOP de Hennessy.

Enfin, le moment de découverte

Ce moment fatidique que représente la rencontre entre l’impatience et la délivrance. Le mieux se raconte sans glaçon, deux doigts de Whisky, sec. La meilleure manière pour moi de savourer un whisky. Celui-ci se nomme Baoba Royal et à peine est-il servi que je suis frappé par la couleur de sa robe. Cette couleur ambre particulièrement foncée suscite ma curiosité.

Il est temps pour moi de gouter cet Ambroisie qui tire à 40% d’alcool. On y retrouve une certaine fraicheur dont ne je ne peux dire l’origine mais aussi une touche de caramel. Les yeux fermés je me laisse porter par l’arome qui fait Baoba Royal. C’est un malt, il n’y a aucun doute là dessus. Un gout doux et fort en corps.

Dans mon esprit ce peint un tableau claire et somptueux et je me souviens de l’impression de l’écorce, la sensation du touché. La découverte du corps avant de déguster l’ambroisie qu’est Baoba Royal.

Mon verdicte? Au milieu de la faune du Whisky se dresse un géant et il se nomme Baoba Royal et il vaut le détour.

Laisser un commentaire

TRIVMPH

NOUS NE RÊVONS PAS DE SUCCÈS, NOUS LE BATISSONS !

Traduire

Catégories

Le future appartient aux optimistes

%d blogueurs aiment cette page :