Loading...

Volta Ventures – Un 2ème fonds de 35 millions € pour les startups du Benelux

Afin de continuer à investir dans des sociétés en phase de démarrage et à croissance rapide au Benelux, Volta Ventures a annoncé le lancement de son deuxième fonds, «Volta Ventures II», avec une clôture initiale de 35 millions d’euros, .

Que les jeunes et ambitieuses sociétés internet et SaaS du Benelux se réjouissent car Volta Ventures investit en elles. Le fonds est géré par des partenaires avec plus de trente ans d’expérience en capital-risque entre eux: Frank Maene (ex Hummingbird et Big Bang Ventures) en Belgique, et Sander Vonk (ex Liberty Global Venture Capital) à Amsterdam. Michel Akkermans, un entrepreneur en série et un investisseur, continuera d’exercer ses fonctions de président du conseil consultatif des actionnaires et de partenaire de capital-risque. L’équipe de base se compose également de sept employés et sera rejointe par David Mozes, ancien responsable régional Benelux chez Seedrs.

Ils visent à combler le «déficit de financement» entre les business angels avec plusieurs centaines de milliers d’euros de capital d’amorçage et les fonds plus importants qui mettent au moins plusieurs millions sur la table pour les entreprises plus matures, Volta Ventures a investit des sommes allant entre 300 000 et 2 millions d’euros dans des sociétés pour leur pré-chiffre d’affaires et démarrage.

Au cours des dernières années, nous nous sommes rendu compte que le portefeuille de Volta Ventures compte une multitude de stars des entreprises les plus excitantes du Benelux comme, notamment Yields.io, Qualifio, SweepBright, BITA, NodalView et WidgetBrain. Ce ne sont là que quelques-unes des startups qui composent le portefeuille.

Volta Ventures apporte une contribution substantielle en travaillant avec les fondateurs et la direction pour identifier de nouveaux marchés et clients, attirer des talents, fournir des conseils et du soutien et aider à lever des financements de suivi.

Le fonds signale qu’il voit de nombreuses opportunités intéressantes et espère pouvoir annoncer les premiers investissements dans un avenir proche. Si vous êtes une startup basée au Benelux, gardez un œil sur les nouvelles, car le fonds pourrait organiser une deuxième clôture au cours des six premiers mois de 2020.

Laisser un commentaire

TRIVMPH

NOUS NE RÊVONS PAS DE SUCCÈS, NOUS LE BATISSONS !

Traduire

Catégories

Le future appartient aux optimistes

%d blogueurs aiment cette page :