Loading...

Revolut – $5,5 milliards en valorisation, record européen pour une fintech

La société britannique de Fintech, Revolut, proposant des services financiers et bancaires a annoncé ce 25 février qu’elle venait de lever 500 millions de dollars. Cette levée de font fait que Revolut est désormais valorisé à hauteur de 5,5 milliards de dollars. Record européen pour une fintech qu’il a été possible d’établir grâce à la participation de financiers confidentiels et d’autres dont DST Global, Index Ventures et Balderton Capital. Cette dernière levée de fonds devrait lui permettre de se lancer aux Etats-Unis et au Japon dans les prochains mois. Depuis sa création en 2015, Revolut a levé 836 millions de dollars.

Ce nouveau flux d’argent permettra, d’améliorer le produit pour les utilisateurs existants.

Bien que Revolut rende public la somme levée en investissement, la société reste discrète sur son volume de transactions. Nous savons cependant que Revolut voit son chiffre d’affaires augmenter de 354% par rapport à l’année 2018. Les chiffres de l’année dernière restent cependant inconnu du grand public. Les revenus liés aux offres premium, comme Revolut Premium et Revolut Metal, sont quant à eux en croissance de 154% en 2019. La rentabilité fait partie des objectifs à court terme listés par Nikolay Storonsky.

Revolut c’est quoi plus précisément ?

Fondée par l’entrepreneur anglo-russe Nikolay Storonsky, il en est aussi le directeur, Revolut est positionnée sur les services en concurrence directe avec les offres des banques traditionnelles. La société, qui emploie 2 000 collaborateurs, est présente au Royaume-Uni, en Europe, à Singapour et en Australie, pour le moment en version bêta. Revolut offre à l’utilisateur la possibilité de créer un compte en quelques minutes sur l’application et de directement bénéficier des avantages qu’offrent les services.

Nick Storonsky

Un service bancaire non traditionnel

Revolut diffère des banques traditionnelles en proposant deux choix à l’inscription: une carte bancaire Mastercard et Visa physique ou une carte virtuelle dans son compte utilisateur en ligne. La banque ne proposait pas lors de sa création certaines possibilité et services comme :

  • Le découvert
  • L’emprunt
  • L’assurance
  • Le compte épargne

La stratégie payante pour Revolut jusqu’ici est de ne proposerer que les services bancaires qui sont:

  • Services bancaires en ligne sans frais de tenue compte ni de carte bancaire, et d’achats à l’étranger.
  • Carte Visa et Mastercard gratuite utilisable dans le monde entier.
  • Des échanges gratuits en semaine dans la plupart des monnaies courantes dont la livres, le dollars et l’euro, dans la limite de 6000 euros par mois.
  • Transfert d’argent entre comptes bancaires ou entre utilisateurs sans aucuns frais.
  • virements internationaux gratuits sous certaines conditions. 

L’une des forces de Revolut est d’ajouter régulièrement de nouvelles fonctionnalités conçues en interne ou étant le fruit de partenariats. Comme ceux noués avec la Regtech ClauseMatch ou le géant Mastercard. Revolut a ainsi fait évoluer son offre vers l’assurance, la cryptomonnaie, le trading ou encore l’épargne collaborative.

Diversifier le portefeuille de ses clients

Revolut vient également d’annoncer que ses clients Premium et Metal pouvaient désormais prendre position sur l’or depuis l’application mobile. Ce n’est en revanche pas le cas des clients Standard (gratuits) qui n’ont pas accès aux marchés financiers. Revolut s’engage en parallèle à garantir tous les achats « par de l’or physique réel, conservé en sécurité par un partenaire aurifère de confiance ».

La jeune banque ne s’arrête pas là et compte lancer de nouveaux services de prêt et compléter son offre destinée aux entreprises, baptisée Revolut for Business.

Si aujourd’hui la proposition de valeur de Revolut diffère selon le pays, l’objectif de cette nouvelle levée de fonds est d’harmoniser son offre sur l’ensemble des marchés où elle opère. Une étape vers une transformation en « plate-forme financière globale« , selon les termes de son dirigeant. Autrement dit, une offre bancaire complète pour rivaliser avec les grands acteurs du secteur, et ne plus seulement faire figure de challenger.

10 millions d’utilisateurs à ce jour

La start-up compte plus de 10 millions de clients, principalement en Europe et au Royaume-Uni et vise 100 millions d’utilisateurs atteint d’ici 5 ans. En attendant d’atteindre ce chiffre, Revolut peut déjà se réjouir du départ de son grand concurrent, l’Allemand N26. Serait ce là la raison de croissance de la plateforme? À savoir qu’elle indique une augmentation de 169% en 2019 dans le nombre total d’utilisateurs et une croissance de 380% en 2019 dans le nombre d’utilisateurs actifs quotidiennement.

Tout de même pointé du doigt

Si l’ensemble des indicateurs sont au vert, on ne doit pas oublier certaines problématiques:

  • La sécurisation des données et des transactions.
  • Culture managériale réputée extrêmement dure.
  • Accusation de blanchiment d’argent.

Plusieurs médias britanniques avait mis en cause La néobanque en 2019 pour des soupçons de blanchiment d’argent. Si Revolut a contesté ces accusations, le départ en 2019 de son directeur financier Peter O’Higgins, pourrait avoir un lien avec ces accusations.

Laisser un commentaire

TRIVMPH

NOUS NE RÊVONS PAS DE SUCCÈS, NOUS LE BATISSONS !

Traduire

Catégories

Le future appartient aux optimistes

%d blogueurs aiment cette page :