Loading...

Mujawamariya Médiatrice – L’entrepreneur qui change le monde, un enfant à la fois

Quand on parle des auteurs qui ont le plus influencé les enfants et leur monde, le premier nom qui vient à l’esprit est J. K. Rowling. Depuis 2016 un autre nom est mentionné et à voir ce qu’elle réalise et le succès qui l’accompagne, la plume et l’influence de nôtre entrepreneur du mois n’ont rien à lui envier.

Originaire du Rwanda, petit pays des mille collines de l’Afrique de l’est, Médiatrice Mujawamariya est arrivée en Belgique à l’âge de 13 ans et depuis, elle navigue entre ses deux identités, africaine par ses racines et belge de cœur. Ingénieur chimiste de formation, elle décroche son diplome à l’ISIB, l’Institut des Ingénieurs de Bruxelles.

Une femme engagée aux capacités de Wonder Woman

La chimiste et éditrice est une femme engagée, humaniste avec une fibre panafricaine. Son envie d’apporter sa pierre à l’édifice pour les combats qui lui tiennent à cœur l’a d’abord conduit à rejoindre l’équipe de rédaction du magazine féministe : Femme Fatale. Une expérience qui lui a appris à se dépasser, tout en découvrant l’entreprenariat.

Son engagement s’est également concrétisé dans sa passion pour la radio. Encore à ce jour animatrice et technicienne radiophonique de l’émission, Sous l’arbre à palabre, qui diffuse tous les dimanches sur Radio Campus 92.1 fm. Vous l’aurez compris, pour cette maman de 36 ans aux capacités de Wonder Woman, aucun jour ne ressemble à un autre.

Heureuse épouse et jeune maman d’une magnifique princesse ébène nommée Kimani, l’ingénieur chimiste a plus d’une corde à son arc.

Un engagement honorable… Bâtir des enfants forts

Elle est également depuis 2016 la brillante éditrice des incontournables livres pour enfants avec des personnages Noirs : Little Africans. Ses deux premiers livres sont des livres de coloriage : Colours of Africa, qui contient 10 images de femmes afrodescendantes dans la vie de tous les jours, et Sons of Africa, qui lui contient 10 images d’hommes et de garçons afrodescendants à colorier. Ses livres qui rencontrent un succès immédiat. Après la création de ses deux livres, il lui fût évident que la demande de ce genre de produit était importante.

Personnellement, je n’en avais jamais vu sur le marché avant. J’ai donc continué l’aventure avec un livre un peu plus travaillé.

Le premier tome des Aventures de Likia et Mosi s’appelle La magie de la chimie. Ce livre destiné aux enfants de 6 à 12 ans raconte l’histoire de deux super-héros noirs, qui utilisent leurs pouvoirs et leurs connaissances scientifiques et technologiques pour sauver les habitants de leur ville. Le vocabulaire de ce livre est plus riche et l’histoire des deux super-héros, Likia et Mosi, est plus complexe. On y retrouve également des petites expériences de chimiste en herbe que les lecteurs peuvent reproduire chez eux.
Un projet dont elle désire faire une série de livres avec une histoire continue qui se dévoile au fil des tomes. Le deuxième tome “L’anniversaire” est déjà en cours et devrait voir le jour pour les fêtes de fin d’année.

Vient ensuite le livre qui lui tient le plus à coeur, celui dédicacé à sa fille. Fais de beaux rêves Kimi est le livre sur lequel elle a le plus travaillé, un livre écrit pendant son congé maternité. Ce livre, pour les 0 à 3 ans, est une histoire proche du conte, que l’on lit tendrement à son enfant lorsqu’il s’endort. C’est un livre qui se veut inspirant, invitant l’enfant à rêver de tous les grands métiers qu’il ou elle pourrait faire quand il sera grand.

J’ai la chance aujourd’hui de faire un métier dans ce domaine, rempli de challenges, stimulant mon esprit au quotidien. C’est donc deux métiers que j’exerce en même temps: la chimie et l’autoédition.

Médiatrice Mujawamariya

Actuellement disponibles en français, le succès de Little Africans verra bientôt sa production traduite en néerlandais (la deuxième langue en Belgique où elle vit) . Ensuite suivra l’anglais, pour attaquer le marché anglo saxon. En collaboration avec d’autres jeunes mamans, il y a également des projets des livres pour apprendre le kinyarwanda. Un support pour pouvoir transmettre la culture des langues ancestrales Africaines à nos enfants.

Les origines de Little Africans

A l’origine de Little Africans, une histoire que la maman de Kimani ne se lasse de raconter.

En 2016, sa nièce, petite fille noire aux beaux cheveux naturels et crépus, est rentrée de l’école avec son pull accroché sur la tête. Elle s’est placée devant le miroir et s’est mise à mimer qu’elle peignait ses cheveux en balançant sa tête de gauche à droite, comme le ferait une petite fille aux longs cheveux lisses.

Une scène qui lui rappella son enfance et la petite fille qu’elle avait été. Cette époque où elle n’aimait pas les cheveux qui poussaient sur sa tête : trop crépus, pas beaux, pas lisses et difficile à coiffer.

J’aurais aimé grandir entourée d’images qui m’auraient donnés confiance en moi, des images qui qui m’auraient inspirés de l’amour pour la petite fille que j’étais: noire aux cheveux crépus et surtout avec une identité double, entre l’Afrique et l’Europe.

Médiatrice Mujawamariya

Bâtir une jeunesse afrodescendante forte

La mission de Little Africans est d’une part d’inspirer les jeunes générations d’Afrodescendants, qu’elles soient sur le jeune ou vieux continent à devenir des adultes forts, pleins d’ambitions et de confiance en eux.

Au-delà de vouloir booster la confiance en soi des enfants afrodescendants, elle avait conscience de l’importance et l’impact qu’auraient ce genre de livres en atterrissant dans les mains de tous les enfants, quelle que soit leur origine et culture. La possibilité de changer le monde en éduquant tous les enfants dans la diversité en faisant rentrer les différences qui nous séparent dans la normalité.

Et mieux encore, j’ai rencontré beaucoup de parents, blancs, qui souhaitaient éduquer leurs enfants à l’acceptation de la différence.

Médiatrice Mujawamariya

Little Africans, c’est pour tous les enfants, quelle que soit leur origine. Les personnages sont noirs, mais ils sont là pour stimuler l’imagination de tous les enfants. Il est important pour les enfants noirs de s’identifier à des personnages qui leur ressemblent, mais également aux enfants non-noirs de voir dans leur bibliothèque des personnages qui ressemblent à leurs camarades de classe qui ne leur ressemblent pas forcément.

Nous vivons dans un monde multiculturel et il faut cultiver l’acceptation de l’autre et célébrer ces différences qui nous enrichissent.

Médiatrice Mujawamariya

Une ambition à la hauteur de son talent

Après la naissance de ma fille, il était important pour moi de lui dédier un livre: “Fais de beaux rêves Kimi”, qui sort en Septembre. Kimi est une petite fille rêveuse qui s’imagine tout ce qu’elle pourra devenir quand elle sera grande: danseuse étoile, pilote de ligne ou pompier, et bien plus encore.

Si vous lui demandez où elle voit little Africans dans 10 ans, elle ous répondra sans hésiter

J’aurais un contrat avec Pixar pour la production d’un dessin animé basé sur « Les Aventures de Likia et Mosi » .

Et c’est tout en son honneur et ceci à juste titre. Le meilleur moyen de poursuivre la mission de Little Africans serait à travers des dessins animés, pour toucher un public encore plus large et divers.

Et si ce n’est pas le cinéma jeunesse, nôtre Wonder Woman se voit à la tête d’une maison d’édition.

Une chose est certaine quoi qu’on en dise, si l’avenir des enfants afrodescendants se conjugue avec confiance et dignité, l’héroïne du verbe principal se nomme Médiatrice Mujawamariya.

Laisser un commentaire

TRIVMPH

NOUS NE RÊVONS PAS DE SUCCÈS, NOUS LE BATISSONS !

Traduire

Catégories

Le future appartient aux optimistes

%d blogueurs aiment cette page :